Lilian Thuram : le racialiste antiraciste ! 1/3

      Parcourant mon fil d’actualité Twitter, je tombai récemment sur un tweet de Rokhaya Diallo annonçant la participation de Lilian Thuram à son émission intitulée BETTalk. Cher lecteur, tu connais sûrement Rokhaya Diallo. C’est la papesse de l’antiracisme. On la voit partout hurler que la France est un pays qui fait tout pour qu’on ne la voit nulle part. Depuis peu, elle anime d’ailleurs une émission qui s’appelle Kiffe ta race. Tu ne connais peut-être pas Kiffe ta race. Je fais ici une petite digression pour te faire le topo en quelques mots. Crois-moi, ça vaut le détour. Kiffe ta race, c’est une web-émission présentée par Rokhaya Diallo et Grace Ly, disponible en podcast, dans laquelle des personnes issues des minorités visibles, méprisées et stigmatisées par un système oppressif et imprégné d’idéologie coloniale, débattent de sujets relatifs au racisme, à la discrimination, au blues et aux champs de coton. J’exagère. Kiffe ta race est une émission où des bourgeoises (il y a quelques mecs qui s’y égarent parfois) ricanent entre elles d’un peuple de France raciste qui les méprise et qui, du haut de leur tribune médiatique de victime de la politique ségrégationniste française, expliquent que Gérard, le SDF alcoolo qui dort dans la merde de chien en bas de chez elles depuis vingt ans est un enculé de raciste.

Résultat de recherche d'images pour "kiffe ta race"

     Sur Kiffe ta race, on aborde des questions relatives au racisme. « Être noire et arabe », « La geisha, la panthère et la gazelle » ou encore « Tu viens d’où » sont quelques exemples des sujets traités. Bien évidemment, on est entre minorités persécutées, donc aucun blanc n’a droit de cité sur Kiffe ta race. Comme si le blanc n’appartenait pas vraiment à une race. Bah d’ailleurs c’est ce qu’on pense dans cette émission. Il y a même un sujet consacré à cette question intitulé « Les blancs ont-ils une couleur ? » C’est pas un sketch de Coluche hein. Promis.

      Notre bon vieux Lilian Thuram est donc invité à parler avec Rokhaya. Enfin palabrer serait plutôt le terme adéquat. On connaît sa prose par cœur à notre Malcom X à binocle. Depuis qu’il a raccroché les crampons, notre recordman de sélections en équipe de France est passé chez Afflelou. Et une paire de Tchin-Tchin plus tard, le gadjo s’est métamorphosé en un intellectuel engagé qui ferait passer André Malraux pour Patrick Sébastien. Depuis qu’il y voit clair, le mec prêche la bonne parole. A l’encontre des français, qu’il accuse en permanence de racisme, il distribue les tacles à la gorge. Pour les amateurs, disons que Lilian Thuram est devenu le Cyril Rool de la leçon de morale. Personne n’y échappe. En fait, il me fait penser à Tonton Trotsky. On a tous un oncle communiste, prof d’histoire-géo en collège qui, à chaque réunion de famille, alors qu’il a encore un peu de sauce au beurre blanc dans la barbe, prend sa guitare et massacre Brassens entre le fromage et le dessert. Bah pendant les trois heures qui ont précédé cette ode à la musique, Tonton Trotsky t’a débité ses conneries d’anar sur le capitalisme, la discrimination et le vivre-ensemble façon Lilian Thuram. Bon, il s’avère qu’après trente ans de carrière dans l’éducation nationale, Tonton Trotsky en a eu marre de se manger des coups de tête du vivre-ensemble dans l’arrête nasale à chaque remontrance dans le carnet de liaison ou mauvaise note. Du coup, il vote désormais Front National.

      Pour Lilian, le déclic, c’est 2006. Les squatteurs sans-papier de Cachan. Affligé par leur (légitime) expulsion d’un gymnase dépendant d’une école occupé illégalement, Lilian Luther King leur achète des places pour le match France-Italie qui a lieu au mois de septembre. Quand n’importe quel quidam doit se contenter de quatre tickets maximum, Jésus Thuram multiplie les sésames, à tel point que le Conseil Général communiste doit financer le transport des sans-papier vers le stade en bus avec l’argent du contribuable. Gérard, le SDF qui habite en bas de chez Rokhaya Diallo peut bien aller se faire enculer. Même s’il est français, en règle et qu’il dort dans la rue depuis deux décennies, il regardera le match sur les écrans de chez Darty à travers la vitrine. Il paraît que charité bien ordonnée commence par soi-même. Bah ça commence pas par Gérard en tout cas.

Résultat de recherche d'images pour "squatteurs cachan"

                En 2008, c’est la folie. Lilian Thuram crée son association : « Lilian Thuram, éducation contre le racisme. » Et là, ça bastonne le blancos occidental façon Mike Tyson versus Grégory Lemarchal. Tout y passe : la colonisation, l’esclavage, l’invention du sauvage et même du racisme tout court. Le tout dans une naïveté confondante teintée de subjectivité délirante et de démagogie.

       L’année suivante, c’est la consécration littéraire. Lilian « Rosa Park » Thuram sort Mes étoiles noires : de Lucy à Barack Obama. Ce livre dresse une galerie de portraits de personnalités chères à Tutu sur la base de leur couleur de peau. Y a pas comme un blème ? Je croyais que l’éducation contre le racisme, qui lui est si chère, visait à changer les regards ! Visiblement, le regard de Thuram demeure bien obtus. Attention, tous les personnages présentés dans le livre sont hautement respectables. Mais un livre qui aurait prétendu combattre le racisme en mélangeant les blancs et les couleurs, ça aurait eu de la gueule. Le Marquis de Lafayette, Clémenceau ou Schoelcher au milieu des Mandela et Luther King, ça aurait cloué le bec au troll que je suis. Mais non. Thuram peut distribuer les leçons de morale, son prisme demeure bien étroit. Ce qui me rend perplexe, c’est le choix de Lucy. Qu’est-ce qu’elle fout là celle-là ? A part s’être grattée le cul pendant vingt ans à l’ombre des baobabs, sa présence pose question. Non, si elle est là, c’est parce qu’elle était africaine bien entendu. Sa présence suggère que le berceau de l’humanité se situe au pays de l’Homme noir, ce qui n’est pas tout à fait faux. Le plus curieux en revanche, c’est de considérer que Lucy était noire, alors qu’elle était surtout poilue comme Demis Roussos. C’est donc par son identification à un territoire géographique, l’Afrique en l’occurrence, que Lilian Thuram ne peut que la considérer comme noire. Il y a là une contradiction, lui qui estime qu’aucune couleur de peau ne devrait être réduite à une terre ou une ethnie.

       Toujours est-il que la France raciste accueille son livre avec bienveillance et en fait un best-seller. CQFD. Cher lecteur, je te laisse le soin d’imaginer l’avoinée qu’aurait mangée la face de craie qui aurait écrit un livre intitulé : Mes étoiles blanches

Résultat de recherche d'images pour "mes étoiles noires"

      2013 est l’année du drame. Après que sa compagne, Karine Le Marchand, lui demande une énième fois de lui expliquer la règle du hors-jeu, Lilian Thuram perd ses nerfs. En hommage à France-Allemagne 1982 à Séville, il opère une sortie le genou en avant façon Schumacher (le gardien de but, pas le concombre) dans les dents de Madame. Encore sonnée, Miss Betterave se relève malgré le KO technique, et part faire constater ses blessures aux cervicales à l’hôpital – lesquelles entraînent une incapacité totale de travail – avant de porter plainte. Le carton rouge se mue miraculeusement en carton jaune quand Tutu présente ses excuses à la belle qui retire alors sa plainte. On ne sera pas surpris d’apprendre que, les leçons tirées de cette expérience, Karine tombera quelques temps plus tard dans les bras autrement plus doux de JoeyStarr. On ne se refait pas complètement.

Résultat de recherche d'images pour "lilian thuram karine le marchand"Résultat de recherche d'images pour "schumacher battiston"

Fin de la première partie du portrait de Tutu. A très vite pour la suite bande de râclures !!!

Victor

Lilian Thuram : le racialiste antiraciste ! 2/3

Lilian Thuram : le racialiste antiraciste ! 3/3

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s