Pont de Sully : « OPERATION COLLYRE »

Temps de lecture : 2min30.

    Encore une affaire de violences policières. Des individus pacifiquement regroupés, assis à même le sol, malgré la chaleur et la soif, ils revendiquent leur amour pour la planète et pestent contre l’inaction des politiques. Là, des policiers rigolards fracassent les rangs et arrosent les Gandhi du climat de gaz non-hilarant lacrymogène. Ça couine, ça geint, ça chouine, ça vocifère mais ça ne rompt pas. Trop fort ! La vidéo a fait le tour du web et choqué la Terre entière jusqu’à Marion Cotillard. Scusez du peu. On murmure qu’à la vue des images, la Marion aurait rejoué sa mort dans Batman en soutien aux zadistes du Pont de Sully.

   Oui car c’est bien d’une zone à défendre dont on parle. En fait de violences policières, il s’agit d’avantage d’une opération de com savamment orchestrée par des petits bourges qui ont fait HEC ou l’EDHEC mais qui ont troqué la bouille du parfait fils-à-papa pour adopter la tronche d’un fan de Zaz… Extinction Rébellion qu’ils s’appellent. Leur truc ? C’est la désobéissance civile. Maintenant tu comprends le parallèle avec Gandhi.

    Alors évidemment, à la vue des images, tu te dis que bon, ça secoue un peu quand même. Ca y est ? La République se serait rachetée des couilles ? On n’en est pas encore là… Les militants occupaient le territoire illégalement dans le cadre d’une manifestation non déclarée. Les policiers avaient donc effectué plusieurs sommations par haut-parleur avant de procéder à l’évacuation des belligerants paciférants un par un. Le socialiste Olivier Faure n’en avait cure et pestait alors contre la « dictature » qui gaze les gentils « militants pacifiques ». Je suis désolé Olivier, mais des clowns qui occupent illégalement le territoire, commettent une agression contre l’Etat et ne sont en rien pacifiques.

    Alors évidemment, les gonzes sont aussitôt revenus faire leur sitting. Là, les flics ont alors procédé à un usage logique des lacrymos en parfait accord avec la loi. La scène a duré 45 minutes au total. On est loin de la vidéo de propagande qui dure 27 secondes et qui se contente de montrer les gentils militants se faire gazer par les policiers. Car soyons clairs. Occuper illégalement le territoire, pour n’importe quelle raison, ne peut conduire qu’à une réaction légitime des forces de l’ordre. Là, tu pourrais te dire ok, t’en fais trop. C’est pas pour un peu d’airwick dans les nasaux qu’on va déclencher une polémique ? Bah si. Enquête de l’IGPN, commisération du Premier Ministre et bientôt, séance d’automutilation dans tous les commissariats de France et de Navarre.

    Alors qu’eût-il fallu faire ? Les laisser débiter les mêmes poncifs que la possédée Greta Thunberg pendant des semaines à la faveur de la prise d’otage d’une partie de l’espace public ? Ils n’attendaient qu’une chose ! Se faire dégager de cette manière. Ils en rêvaient. Sinon, ce serait quoi le concept d’une rébellion tolérée par l’Etat ? Après cette « Opération Collyre », tout le monde est content. L’Etat qui montre qu’il n’est pas encore tout à fait la larve qu’il va finir par devenir. Les riverains qui peuvent promener leur caniche en retrouvant un peu de tranquillité. Et les militants qui auront vu leur notoriété exploser et qui pourront conter leur Ðiện Biên Phủ dans le Marais entre deux Spritz et des cacahuètes.

La France, ce pays qui maîtrise l’art de polémiquer pour trois kleenex…

En bas, voici la vidéo de la scène ENTIERE.

Victor Petit

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s