RIP « Joyeux Noël » : L’UE a eu ta peau !

Dans son Guide sur la communication inclusive, Helena Dalli, commissaire européenne à l’égalité, considère que faire référence à une fête chrétienne comme Noël, c’est « supposer que tout le monde est chrétien », ce qui, selon elle, exclut de fait les personnes qui ne le sont pas[1].

Dans une réponse aussi élégante que parfaite, François-Xavier Bellamy postula, devant le Parlement européen, qu’il n’était plus tant question d’inclusion que de défense de ce qui nous relie, plus prosaïquement de nos racines, plus simplement de notre civilisation européenne. Bellamy avança des arguments historiques et philosophiques tout à fait pertinents. Pour autant, je pense qu’il eût été également intéressant de répondre à Helena Dalli sur le terrain de la philosophie politique.

Il faut souligner une chose. Quand Helena Dalli s’émeut du fait qu’évoquer Noël serait ignorer que « tout le monde n’est pas chrétien », soit elle méconnaît la culture, soit elle s’en moque éperdument. Car la culture n’est pas affaire d’individus, ou même de communautés, la culture est affaire de civilisation, de peuple, de citoyens dans leur ensemble. Et c’est pourquoi la culture est proprement politique. D’autant que notre culture, c’est la démocratie. Helena Dalli le sait parfaitement. Mais elle considère la démocratie comme la réalisation de l’unité par l’inclusion égalitaire ; ce qui conduit inévitablement et paradoxalement au détricotage voire à la déconstruction pure et simple de la culture qui, selon elle, diviserait les individus en raison de leurs appartenances identitaires diverses.    

Elle se trompe. Nous sommes ici au cœur du problème. La démocratie, ce n’est pas la réduction au singulier, encore moins la réalisation de l’unité. Au prétexte de n’offenser personne, Helena Dalli entend déconstruire ce qui est commun à tous dans un but d’unité. Or l’histoire a montré que de l’unité à l’unique, il n’y a qu’un pas qui mène toujours au totalitarisme.

L’égalité en fait promue par Helena Dalli n’est rien d’autre qu’un égalitarisme totalitaire qui précisément nie le fait majoritaire. La seule égalité qui importe, c’est l’égalité des citoyens devant la démocratie. Or la démocratie, ce n’est pas l’idée de rassemblement, ni celle d’unité. Et ce n’est certainement pas non plus l’idée d’inclusion. La démocratie, c’est même tout le contraire. La démocratie, c’est le fait indubitable que la minorité accepte la loi de la majorité ; c’est-à-dire l’exact opposé de ce que postule Helena Dalli ; c’est-à-dire l’exact opposé de la sempiternelle logorrhée de ces candidats à l’élection présidentielle qui reprochent à leurs adversaires politiques de « diviser les français », et qui aiment se présenter en stakhanovistes du « rassemblement ». Ils sont tout ce qu’ils veulent, mais certainement pas des démocrates, bien qu’ils aiment se définir comme tels.

La politique, c’est la continuation de la guerre par d’autres moyens pensait René Girard, achevant Clausewitz. Et la démocratie, c’est justement la conciliation du divers dans l’unité du Tout qu’incarne démocratiquement et donc légitimement la majorité. Or la possibilité du conflit, c’est précisément la condition de la liberté qu’autorise la démocratie.

Personnellement, je me méfie de quiconque me promet le rassemblement ou l’inclusion. Et je m’en méfie d’autant plus qu’on prétend le faire au nom du bien, fusse-t-il au mépris de la démocratie. Et qu’on se le dise, toute velléité d’empêcher les conflits, ou plutôt de les dissoudre dans la lessiveuse culturelle de l’inclusion, est propre à occire notre culture, et à engendrer un totalitarisme du bien-penser. Tant que Noël demeurera la fête de la majorité, elle devra être célébrée non comme une injonction, ce qui serait proprement stupide, mais comme une référence commune à tous, un temps de convergence. Ceux qu’elle ne concerne pas ou rebute n’ont qu’à passer leur chemin.

Joyeux Noël.

Victor PETIT


[1] Pourtant, lorsque le Conseil de l’Europe promeut le voile islamique comme un outil de liberté, Helena Dalli ne s’inquiète pas que tout le monde ne soit pas musulman. https://www.lefigaro.fr/actualite-france/la-liberte-dans-le-hijab-une-campagne-de-communication-du-conseil-de-l-europe-fait-polemique-20211102

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s