Génération Identitaire ou l’avènement d’une justice morale

La justice doit faire appliquer le droit. La morale n’est pas de son ressort et on peut alors se poser la question de l’impartialité de cette décision de justice quand au surplus on sait qu’Isabelle Defarge, la Présidente du Tribunal Correctionnel de Gap qui a jugé cette affaire, avait participé il y a peu à un colloque sur l’immigration au côté de la LDH et la CIMADE et est bien connue pour ses positions pro-migrants.

Ode à Napoléon

Napoléon est un mythe. Il fait partie de ces légendes, ces Zeus tantôt apolliniens, tantôt dionysiaques que l’on adore détester ou que l’on déteste adorer. Il a rendu sa fierté au peuple de France par son sens de l’ambition. Ambition démesurée certes, mais qui eût le mérite d’écrire l’Histoire par la modernisation d’un pays alors exsangue, les pieds englués dans les fanges d’une révolution sanglante, anarchique et incapable d’organiser un pays encore marqué par des siècles de sclérose monarchique.

Gilets noirs pour nuit blanche

Notre manque chronique de fermeté n’a fait que dévoyer la nationalité française, laquelle ne figure plus un attachement à une nation et à une culture qui requiert le sens du devoir et le dépouillement d’une partie de soi, mais un simple droit tenu pour acquis.

Morts pour rien.

L’indécence s’incarne dans la personne d’Emmanuel Macron qui n’hésite pas à accueillir les deux voyageurs dont l’inconséquence a pourtant coûté la vie à deux soldats d’élite. C’est aux familles de Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello que Macron devait rendre les premiers honneurs. Lui qui avait martelé au début de son quinquennat : « Je suis votre chef », comme pour mieux se persuader qu’il l’était.

Sports Illustrated : Hijab Issue

2019 : une mannequin vêtue d’un hijab pose dans le magazine sexy Sports Illustrated. Humanisme ? Ouverture ? Respect des diversités ?
Non, l’enfermement du corps féminin dans un linceul d’hypocrisie bigote n’a rien du paradis libertaire que promeut SI à travers son discours moralisateur et bien-pensant.

A Notre-Dame

Je n’avais pas le cœur à écrire un article à propos de l’incendie terrible qui a dévasté Notre-Dame. Et puis écrire quoi ? Mon écœurement au sujet des centaines et des centaines de messages haineux qui se félicitent de cette tragédie ? qui invoquent la punition divine qui se serait abattue sur la foi et la culture des mécréants ? J’en ai lu tant que j’en ai la nausée. Mais je n’en ai cure tant immense est l’insignifiance de ces dealers de fiel. Alors j’ai écrit un poème en alexandrin. Comme on en n’écrit plus sans passer pour un vieux con. Le voici.

L’attentat de Christchurch

C’est par l’éducation, l’instruction et la transmission de la culture que l’on combat les obscurantismes quels qu’ils soient. Pas en pointant du doigt des concepts qui, jusqu’à preuve du contraire, ne savent pas tirer à la kalachnikov.