La chienlit pour la bonne cause !

Ce fieffé coquin de juge a donc posé son enrobé derrière sur le code pénal s’agissant du vol autant que sur sa déontologie. Oui ! Il a relaxé les voleurs de portraits écologistes, donné un blanc-seing à ces activistes et fait passer un message dangereux : « Cassez, dégradez, volez ! Si c’est pour la bonne cause, vous n’avez rien à craindre de la justice »

Sagesse – Michel Onfray

La philosophie, c’est littéralement l’amour de la sagesse. Il n’y a point d’appel à l’élaboration de fumeux concepts intellectuellement masturbatoires mais peu pragmatiques dans cette définition. Onfray n’a de cesse de le répéter : philosopher, c’est penser sa vie et vivre sa pensée

Note de lecture de « Sagesse » de M. Onfray.

DEMEURE

De façon globale, l’attrait pour le mouvement conduit à une forme de désincarnation du monde et de destruction de notre condition humaine. Le mouvement semble être la solution court-termiste d’une société incapable de se fixer pour observer le monde avec recul et sagesse.

Note de lecture de « Demeure » de F-X Bellamy.

LES DESHERITES ou l’urgence de transmettre

La culture n’est pas un piège ou un enfermement. Elle est tout au contraire la porte ouverte vers l’universel. Et ce serait ingratitude éternelle que de continuer à ne point la transmettre. Ce livre brillant en fait largement la démonstration.

« Les déshérités » de F-X Bellamy : note de lecture.

L’ARCHIPEL FRANCAIS

L’archipel français est une enquête remarquable de précision et de rigueur. Mais elle ne ruisselle pas de révélations. Son intérêt est surtout de qualifier et quantifier les fractures béantes de la population française, et de montrer que pour l’heure, rien n’indique que les choses s’amélioreront…

Note de lecture

COMMENT LE PEUPLE JUIF FUT INVENTE ?

Parce qu’elle nie farouchement l’idée d’un ADN commun qui aurait pour origine géographique la terre de Sion, la thèse de Schlomo Sand est particulièrement subversive en ce qu’elle fâche à la fois l’extrême-droite antisémite et les extrémistes sionistes. Selon Sand, la diaspora juive ne s’est pas tant formée à partir des vagues de persécution qu’aurait subit le peuple d’Israël, que d’un dynamisme démographique, spirituel et d’un prosélytisme aujourd’hui disparu.

Note de lecture.